mardi 28 janvier 2014

Internet dans le Jura et en zones rurales : CR de la réunion avec le Président du conseil général du Jura

Très haut débit et Internet dans nos villages 

Suite à nos courriers, puis à la pétition en ligne, Reynald Blondeau - Président de Net-IKi et Arnaud Bonnet, membre du bureau Net-IKi,  ont participé à une réunion avec Christophe Perny, le 20 janvier 2014 à Lons Le Saunier. 

Voici le compte rendu de Reynald : 

Bonjour, 
 
Suite à notre réunion franche et animée avec le président Perny et J.D. Maire, voici les principaux enseignements que nous en tirons et que nous allons communiquer aux adhérents des FabLab de Biarne,  Champagnole et à toutes les personnes qui nous suivent sur nos différents sites et comptes de réseaux sociaux intéressées par ce thème.

Ce que nous retenons

- 1) L'héritage du wimax, décision prise il y a quelques années, est lourd de conséquences et met un sérieux frein à la mise en place d'un internet répondant aux besoins grandissants de la population, qu'il ne faudrait pas sous-estimer. En effet une connexion internet supérieure à 2 mégas est désormais loin d’être un luxe (discours qui nous est encore parfois servi) et les citoyens mal ou pas desservis ont surtout le sentiment d'être les laissés pour compte du développement des infrastructures de communication désormais indispensables. 
Ce déficit commence à poser de sérieux problèmes d’ordre scolaire, professionnel et personnel dans les démarches diverses et limite les initiatives innovantes, voire l'activité commerciale .Il rompt également avec le principe fondamental de l’égalité des citoyens.

Néanmoins nous avons pu constater que l'équipe actuelle a pris la nette mesure de ce problème, et dans la continuité de la stratégie exposée il y a plus de 18 mois, se mobilise pour apporter le plus rapidement possible une solution compatible avec les lourdeurs administratives et les contraintes financières.

-2 ) Il semble que certains opérateurs de l'internet communiquent à minima et semblent plutôt être un frein à l'accès à ces technologies pour les ruraux en ne jouant pas le jeu du désenclavement numériques des zones mal desservies depuis toujours, sauf contraints et forcés ou pour faire des effets de communication. 

-3) Afin d'éviter tout quiproquo et dans l'attente d’une communication précise (qui, comment, quand...) liée aux difficultés techniques et juridiques relatives à la mise en service des technologies choisies, Net-IKi demandera à ses adhérents, aux villageois posant des questions, d’interroger directement le CG 39 et de tenir l’association au courant de cette actualité. .

Remarques : Net-IKi suivra attentivement l'évolution de ce sujet qui est à la base de sa création et demandera, comme suggéré par C Perny et J D Maire et pour éviter toute incompréhension , à être reçue tous les six mois pour être informée de l'avancement de ce projet.

Cette pétition a été le reflet des inquiétudes, de la lassitude et de la colère grandissantes de nombreux citoyens qui ont compris très rapidement qu'une nouvelle révolution technologique, celle de la communication, était en marche .

Des citoyens qui ont rarement été écoutés , depuis 10 ans, date des premières pétitions à ce sujet.

Des citoyens qui ont une profession, sont engagés, bénévoles, pas toujours disponibles sur le champ et naturellement pas au fait des arcanes des différentes strates administratives .
Nous avons néanmoins pu constater que l'équipe actuelle a une stratégie, qu’elle l'applique avec un leadership indéniable et fait preuve d’un sens du dialogue et d’un esprit constructif, ce qui est appréciable, même à l’égard de citoyens exaspérés certes,mais actifs et créatifs.

Nous espérons que les prochaines échéances ne remettront pas tout à plat, auquel cas le retard pris occasionnera encore de sérieux dommages à la compétitivité et l'attractivité de nos territoires. 

Nous restons à votre disposition en fonction de nos disponibilitéshttps://mail.google.com/mail/u/0/images/cleardot.gif, pour développer éventuellement, entre autres, des partenariats dans le cadre de nos activités FabLab.

Le site du CG 39, la page contact (n'hésitez à mettre l'association Net-IKi association.netiki@gmail.com)

dimanche 19 janvier 2014

Urgent - Internet dans le Jura

Bonjour, 

Internet, reste un problème majeur dans nos communes. Net-IKi s'est créée en 2009 sur cette fracture, qui malgré le WiMax et Connectic 39 (qui a disparu) est minimal, pas accessible à tous et aucune vision à court et moyen n'est donnée ni par la Région, ni par le CG....La réponse globale c'est vous aurez du très haut débit (comme le prévoit la loi, en 2015 !). 

Reynlad notre président et Arnaud ont rendez-vous avec le président Perny (CG39) ce lun à 17h. 

Afin de donner encore plus de crédit à notre démarche, n'oubliez pas de signer cette pétition et de la faire circuler autour de vous. 


Ca prend quelques secondes.. mais c'est notre avenir à tous qui est en jeu. 


Pascal
et suivez notre actualité sur www.net-iki.org 

lundi 30 décembre 2013

Net-IKi bilan 2013

Fin 2013, voici le bilan de l'année.

Information récente, le lancement d'une pétition internet adressée au conseil général du Jura pour avoir des réponses claires et précises sur l'internet haut débit dans le Jura, cela devient catastrophique. Je vous invite à la soutenir, la signer et la partager un maximum.Nous avons rendez vous avec le président du CG39 mi janvier.
Voici le lien

Nos actions....
Coté animations,  pour la promotion de notre association, du FabLab, des valeurs qu'il véhicule et des nouvelles technologies nous avons dans l'ordre chronologique réalisé :
  • En collaboration avec deux pôles de compétitivité comtois ( microtechniques et plastipolis) ,un FabLab temporaire à l'université de Besançon ( 10 et 11 octobre)  et à Dole ( 12 et 13 octobre) avec l'Atelier Pasteur  dans le cadre de la fête de la science, plusieurs centaines de personnes vues sur nos stands. 
  • En collaboration avec Trotec et Qualup , une journée d'information ayant pour objectif de faire découvrir le concept des FabLabs dans le cadre du mois de l'innovation, à Nicéphore Cité, Chalon sur Saone. Ici aussi, plusieurs centaines de personnes vues sur le stand.
  • Une conférence , le 29/11/2013, de présentation de l'impression 3d à 3 classes de première et terminale S au lycée Pasteur Mont Roland dans l'enceinte de l'établissement.
  • Une journée d'animation le  mardi 17/12/2013 lors de la 2e journée de l'innovation organisée par BGE Franche-Comté et TEMIS, action soutenu par le Fonds social Européen acteur engagé pour l'innovation sociale .A cette occasion nous avons réalisé une animation de plusieurs heures avec une centaine de  lycéens qui ont réalisé des machines infernales et ont appris à cette occasion, avec notre nouvel équipement dédié, le travail collaboratif et aiguisé leur esprit d'équipe.
  • A signaler l'accueil d'un stagiaire école du collège des Vernaux de Tavaux pendant 3 jours dans nos locaux et encadré par des membres du bureau.


Coté initiations nous avons réalisés :
  • 4 séances d'initiation de 3 h au outils Google et aux réseaux sociaux pour les associations Doloises.
  • une douzaine de séances d'initiation grand public avec une moyenne de 12 personnes présentes tous les jeudi soir,

Coté réalisation techniques  
  • une bonne dizaine de pièces techniques ont été fabriquées et nous avons eu la visite du pole R&D de la société Jacob Delafon, sans compter des tests de polymères vendus dans le commerce et des essais spéciaux en cours pour une entreprise locale dont je dévoilerai le nom ultérieurement.

Coté essaimage :
  • -Nous avons participé à l'assemblée générale de constitution du Fablab Champagnole, deuxième FabLab Jurassien, qui est désormais ouvert....
  • D' autres vont s'ouvrir au fur et à mesure dans les mois qui viennent. 
Divers :
  • La diffusion des résultats de l'appel à projet gouvernemental, dont les fonds ont été dispersés en très grande majorité à des entreprises, nous a conforté dans notre choix de ne pas y répondre malgré un travail de chiffrage.
  • En effet, l'utilisation du terme FabLab pour donner de l'argent à des pôles R et D qui ne seront sans doute jamais ouverts au public est assez ....osée....mais on est habitué à tout entendre.
  • Nous tablons sur nos propres revenus , en forte augmentation cette année, sur les aides locales comme les subventions attribuées par le CG39 sous l'impulsion de son Président C Perny, nos conseillers généraux (P Viverge et F David), le crédit Mutuel notre partenaire, notre député JM Sermier, sans oublier la Mairie de Biarne pour les locaux, attribués , c'est récent, jusqu'en janvier 2015.
  • Pour information, nous avons au 15 décembre, autant d'adhérents en 3 mois que sur tout 2012/13,
  • Points forts à venir....collaboration avec l'Atelier Pasteur à Dole, le lycée Mont Roland, relance d'un cycle d'initiation et surtout, lorsque les prestations que nous avons fournies aux pôles de compétitivité et à la ville de Dole seront réglées, achat en janvier d'un scanner 3 d , deuxième imprimante 3d, d'une machine à découpe fil chaud, un pc portable et du  petit matériel.Le tout pour mettre à disposition du plus grand nombre.


Merci à tous de votre soutien, vive l'innovation, le partage.
Cordialement , le président, 
Reynald Blondeau

vendredi 6 décembre 2013

Et pendant ce temps là, dans le Jura ?

Le dernier bilan de l'Avicca est juste dramatique et encore plus pessimiste que nous sur le très haut débit dans le département.

"C'est un bilan assez mitigé et teinté de pessimisme que dresse l'AVICCA concernant les objectifs de déploiement du très haut débit en France. Les objectifs semblent actuellement difficiles à remplir, malgré une échéance fixée à 2022.
L'Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l'Audiovisuel s'est à nouveau rassemblée pour faire le point sur l'avancement et les objectifs de déploiement du très haut débit en France....."

Lire l'article http://www.generation-nt.com/d-actualite-1822012.html


C'est pour ça que nous vous invitons à signer la pétition en ligne

mardi 22 octobre 2013

Connectic 39 - liquidation judiciaire

Maintenant c'est officiel : la liquidation judiciaire de Connectic 39 est publiée - voir le site Sociéte.com

Les questions soulevées dans notre courrier aux parties prenantes de décembre 2012 restent sans réponses :
- qui administre le réseau ?
- quid de la continuité de service ?

Voir l'article de Pierre Col dans ZD Net.fr 15 octobre 2012

Entre nous, on savait, nous les citoyens, dès 2009 (création du collectif, et réunions publiques) que tout ça était bancale et allait dans le mur. Voir l'historique sur ce blog.

Quel gâchis !
Au fait qui sont les conseilleurs de ce type de projet ? Qu'est-ce qu'ils risquent ?
C'est encore une fois les gens, les citoyens qui ne disposent toujours pas d'un Internet fonctionnel ....
5 ans de perdus et des millions d'Euro....

La question reste la même qu'en 2009... Que faites vous pour que les zones rurales, comme nos villages de Jouhe, Biarne et tous les autres disposent d'Internet. Amener une fibre en coeur de village et équiper les sous-répartiteurs ça aurait coûté bien moins et aujourd'hui on aurait tous du 20 - 24 Mbps....

Et si on occupait certains employé du département (venu de la DDE) à passer des fourreaux et de la fibre.. en quelques mois tous les villages auraient une fibre en coeur de village..... Et je suis certains, même si l'opérateur historique est en train, encore une fois de rayer les villages de la carte de France, que des opérateurs auraient mis les équipements. Nous sommes d'ailleurs prêts à nous relever les manches, nous mettre au tour de la table et avancer vite. Le temps presse, 5 ans de perdus, et 30 millions d'Euro....



A lire vos commentaires...