samedi 1 janvier 2011

Année très haut débit ?

On nous a parlé de l'année haut débit, et maintenant en 2011 ?
A quand la fibre optique au coeur des villages pour nous assurer un vrai très haut débit en ADSL, triple play (Internet, TV et téléphonie) d'ici peu on va passer pour 95% de la population au quadruple play (on ajoute le mobile) et nous, avec le WiMax à 2Mbps on fera quoi ?

Je ne vais pas tomber dans le pessimisme, mais ce collectif et l'association Net-iKi dans lesquelles je suis impliqué, me permette de penser que la mobilisation que l'on a connue il y a trois ans est retombée. La plupart sont très heureux avec du 2Mbps, ce qui est très bien, mais dans 2 ans, dans trois ?
Que ferez vous quand les applications vont nécessiter des débits beaucoup plus élevés ?
Ce n'est pas dans trois ans qu'il faudra se mobiliser, ce n'est pas non plus l'offre satellite k-sat sur laquelle il faudra compter (le lobbying de l'opérateur historique, la perfusion de l'entreprise du satellite en Europe.... aidant)... mais bien sur nos actions et notre détermination.

En clair la fibre a été passé jusqu'à Authume !
Elle est à moins de 2 km du centre de Jouhe,
Il existe des fourreaux disponibles... le coût pour passer la fibre est très modeste,
La visite que nous avons fait avec Jean-Baptiste Fontaine dans l'Ain nous a prouvé que lorsque que le syndicat d'électrification (Sidec dans le Jura), le Conseil Général et le Délégataire (Connectic 39) veulent réellement aller de l'avant et penser aux abonnés ... la fibre chez l'habitant c'est possible, ca se rentabilise en moins de 8 ans .... mais sans mobilisation sans actions ..... oublions !

C'est en ce début 2011 qu'il faut se mobiliser, nous avons des arguments : Jouhe+Biarne sont les deux villages les plus abonnés au Haut Débit Wi-Max du Jura, il y a donc des besoins, des attentes...

Maintenant à vous de nous dire....

Et bonne année Internet à moyen débit - 2Mbps !

8 commentaires:

Blog a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Blog a dit…

Pascal

Le problème que tu soulèves est important.

Mais le CG39 a déjà bcp investi pour un retour sur investissement modeste. D'ailleurs, combien d'opérateurs sont présents sur le réseau via la collecte wimax/DSL/fibre ? Combien louent des IRU pour de la fibre ?

Combien d'opérateurs spécialisés dans le service de proximité sont nés dans le Jura ?

Si l'on veut être innovant, il y a peut-être une solution qui commence par une phase d'étude pour répondre à qq points :

- combien couterait un NRO place du village,
- combien coûterait du linéaire de fibre, combien coûterait qq tranchées et/ou la pose en aérien,
- combien de foyers sont intéressés par la fibre qui n'apportera peut-être pas encore de 3play !

La municipalité jouhannaise pourrait commencer par cette indispensable étape avant d'envisager la suite, non ?

Car pour passer à l'étape suivant, on parle d'une somme qui est certes "modeste", mais si cela était si facile/rapide/peu cher.... tout le monde aurait déjà la fibre.

Tu parles aussi d'une solution fibre+collecte hertzienne qui reviendrait à créer une autoroute sur laquelle il y a du trafic important, ce dernier débouchant sur une nanoscopique petite route de campagne en attendant un hypothétique prolongement (certains appellent cela le syndrome LGV). Pas logique et pas super économiquement, non ?

Qui plus est, en terme de concurrence, les offres populaires nationales ne sont pas "encore" présentes sur ces réseaux qui sont pour eux autant d'exceptions à gérer...

Pourquoi ne pas demander une licence opérateur L33-1 à l'ARCEP via l'assoc Net IKI et envisager de devenir vous même un micro-FAI local ?

C'est ici : http://www.arcep.fr/fileadmin/reprise/dossiers/licences/form-dec-auto-gnl.doc

Des gens l'ont fait ailleurs : http://www.itespresso.fr/haut-debit-vers-lemergence-dun-reseau-de-fournisseurs-dacces-associatifs-36497.html

Les jurassiens pourraient ainsi créer un précédent et prendre en main leur destin numérique...

Frédéric a dit…

Bonjour

"Jouhe+Biarne sont les deux villages les plus abonnés au Haut Débit Wi-Max du Jura, il y a donc des besoins, des attentes..."

Vous oubliez qu'il y a aussi du pouvoir d'achat, quelques moyens financiers, qui ne vous mettrons peut-être pas la fibre à disposition dans 2-3 ans, mais sauraient répondre à vos soucis de haut-débit.

A quelques km de chez vous, nous partageons depuis peu (hier pour être honnête) plus de 32mbits de débit et 1,6mbits en voie montante. Il y a un mois nous étions encore à 30 kbits. 1000 fois plus ce n'est pas du THD mais c'est un très grand bond pour nous tout de même.

Certes c'est assez peu comparé à ce que pourrait offrir la fibre, mais ça l'avantage de ne pas couter cher, et chacun dispose la plupart du temps de ce débit, dans sa totalité. Pour 11 foyers, c'est très confortable (en 2011).

Ainsi proclamer qu'il faut tirer la fibre c'est très bien, mais je ne suis pas sur que ce soit cela qui coute le plus cher. Le problème est aussi d'y amener un service : ce que vous appelez très haut débit.
Si vous avez les moyens de rémunérer ce service, je pense qu'en contre-partie le coût du dernier kilomètre est dérisoire, pourvu que l'on ne s'attache pas à une techno en particulier, la fibre trop souvent.
Il me semble qu'il est possible de dissocier THD et FTTH ou FTTB, pour l'heure tout du moins.

Le problème n'est pas autoroute puis route de campagne comme l'indique le bloggeur précédent, c'est plutôt quel trafic (vers l'internet) peut-on financer ?

Ensuite franchement des liens sur 2 km pour transporter ne serait ce que 100 mbits symétriques et le rendre accessible n'est pas vraiment un problème que ce soit en fibre ou en hertzien, ou un mix des 2.

Le problème est de financer la collecte vers l'internet en fin de compte, le récurrent mensuel qui correspond au service qui illumine la fibre.
La question se pose moins quand il s'agit de dégrouper des centraux téléphoniques de 20000 lignes et plus.

Pour ma part faire passer 100 mbits symétriques sur ma petite "route de campagne" ne serait aucunement un souci technique, le problème c'est de financer ces 100 mbits. Nous sommes opérateurs au passage, déclarés à l'ARCEP.

Par curiosité, quand vous dites "Jouhe+Biarne sont les deux villages les plus abonnés au Haut Débit Wi-Max du Jura", cela représente combien d'abonnements en réalité ?

Frédéric a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Blog a dit…

"Le problème est de financer la collecte vers l'internet en fin de compte, le récurrent mensuel qui correspond au service qui illumine la fibre."

Cela s'appelle le transport (entre collecte locale/régionale) et les points sur lesquels vous échangez du trafic (IXP) ou sur lesquels vous achetez du transit IP.

Vous laissez entendre que collecter en fibre n'est pas cher : Combien coûte la tranchée d'un mètre en GC ?...

Vous n'êtes pas d'accord sur un point soulevé dans l'exemple cité dans mon commentaire (en l’occurrence fibre dans un village pour les abonnés, collectée en hertzien).

La collecte coûte très chère. Pour preuve, des pylônes du réseau jurassien sont collectée en SDSL et non en fibre.

Il semble qu'un petit détour par l'ANT s'impose pour revoir des fondamentaux :

http://www.ant.developpement-durable.gouv.fr/article.php3?id_article=90

4WIN a dit…

Vous avez surement tous un peu raison et le débat d'idées que vous présentez les uns les autres est pourtant à milles lieux de ce que veulent lire les gens qui parcourent ces blogs. Les termes utilisés sont très techniques et en réalité trop technique.

Je vais m’installer dans quelques mois sur la commune de Sampans, avec toute ma famille. Il me semble que le choix est bon car les alentours de Dole d’aujourd’hui ressemblent fort aux petites bourgades périurbaines de Besancon d'il y a 15 ans. Elles sont jolies, proches de Dole, et ne demandent qu'à se développer pour accueillir confortablement de nouveaux habitants aspirant au calme et à la verdure tout en étant proche de la ville et de ses commodités.

Internet est devenu une composante essentielle dans la vie des familles. Et comme on peut voir et le prévoir, nombre des nouvelles applications sont et seront de plus en plus gourmandes en débit montant ou descendant: 3play, vod sur interne, vidéo hd, jeux en réseau webmastering ect...,

Une des premières choses que j'ai regardé après avoir vu le terrain sur lequel je voulais construire, ça a été quel débit j'aurais en venant habiter à Sampans!
Faut être honnête, c'est pas très attractif le Wimax, c'est même rebutant à vrai dire! Sinon je ne serais pas là à chercher désespérément les hypothétiques futurs projets...
A l'heure du Très Haut Débit ce n'est pas en offrant du Wimax que le réseau périurbain de Dole va attirer les commerces, les entreprises et de nouveaux habitants.

Frédéric a dit…

Mr Blog

si vous preniez le temps de lire, ce n'est pas ce que j'écris

Alors peut être l'ai-je mal expliqué.

Le problème de finance se pose au delà de l'infrastructure.
Ce que je dis, c'est que aujourd'hui le service lui-même, cette collecte a un coût, que ce coût doit être financé et qu'il est difficile à financer sur et par une population qui tourne autour de 1000 habitants.

Si on imagine 100 foyers connectés, une liaison symétrique 100mbits sur fibre coutera selon les opérateurs et le niveau de service acheté entre 10 et 20 € par foyer. ce qui est une somme en soit, pour un accès au très haut-débit.
On peut évoquer le gigabit, toujours pour collecter ces 100 foyers.


je dis simplement que personne ne vous fera cadeau de ces coûts de collecte, sauf à vous même la faire et installer votre infrastructure opérateur dans un IX, que c'est bien joli de faire beaucoup de génie civil pour 1000 habitants, mais que de toute façon ça ne supprimera pas ces coûts pour autant.
Même si en comparaison effectivement ces coûts seront bien moindre que sur du SDSL

Et si vous avez les moyens de financer cette collecte dans un patelin de 1000 habitants, alors les 2 km qui vous séparent du point de collecte, eux en comparaison ne vous couteront pas cher. Parce que 2km, en fibre, en hertzien, en ce que vous voulez, c'est peanuts.

Autrement dit, vous voulez du très haut-débit ? il est à 2 km, il est donc pour ainsi dire chez vous, quels moyens avez-vous pour payer ce service ?

Blog a dit…

@Frederic

Votre discours est plus précis que le premier billet. Mais plusieurs points ne me semblent pas vérifiés/cohérents.

Bref, parlons peu mais parlons bien.

"Autrement dit, vous voulez du très haut-débit ? il est à 2 km, il est donc pour ainsi dire chez vous, quels moyens avez-vous pour payer ce service ?"

Vous semblez poser LA (bonne) question.

Pour du THD à Jouhe, que faut-il ?

Faisons une liste très courte :

1/ Ouvrir les routes/trottoirs et poser les fourreaux/fibres (à voir selon études si les fourreaux sont dispos)
2/ Mettre un PM ou NRO pour le village. Le cadre n'est pas fixé.
3/ Créer cette fameuse liaison de collecte.
4/ Raccorder les gens
5/ Des opérateurs pour fournir du service...

Réalisable ? Sans doute.
Réaliste ? En l'état, j'en doute.

Une techno "intermédiaire" serait adaptée mais hélas, elle semble avoir déjà jetée à la poubelle par le régulateur et les opérateurs : c'est le VDSL2 introduit à la sous-boucle (SR).

Pour les zones rurales, cela aurait été parfait dans un premier temps. J'insiste sur les trois derniers mots.

En Suisse, en Allemagne et dans nombre d'autres pays voisins, cela fonctionne parfaitement et les utilisateurs profitent de services 3play pour un prix raisonnable.

J'émets la crainte que demander du THD après avoir obtenu "une rustine" Wimax est certes, logique, mais trop court. Il faudra désormais attendre.

L'adoption lente du THD en zone urbaine devrait d'ailleurs faire réfléchir quelques uns...