samedi 6 septembre 2008

La situation d'aujourd'hui

A l’heure actuelle, pas plus de 15 foyers sont éligibles ADSL à Jouhe, en sachant bien évidemment qu’avec la déperdition due à la distance entre les foyers et le NRA, le débit de 512Kb/s n’est en réalité pas plus fort que 300Kb/s et les offres « triple-play »( Internet + Telephone + TV ) ne sont bien-sûr pas là. Ces 15 foyers ne représentent pas plus de 10% de la commune, si on les considère vraiment comme ayant l’ADSL…

Les 90% d’autres, reçoivent pour les plus chanceux le 56K/s, pour la grande majorité des autres le 38kb/s, c’est-à-dire la plus petite connexion disponible à la vente aujourd’hui. Pour ce service plus que dérisoire, les tarifs des opérateurs s’élèvent tout de même pour la plupart des opérateurs à 19.90€ par mois, ce qui est totalement révoltant.

Ce service rend la navigation internet complètement dépassée, extrèmement  lente et complètement inapropriée aux nouveaux protocoles pour la navigation en ligne qu’utilisent  certains sites. La sécurité de la connexion est aussi beaucoup plus faible face à l’ADSL ne l’oublions pas…
Le bas débit ne peut pas être compatible avec la vie d’un citoyen lambda en 2008, Internet est devenu un support totalement incontournable, que l’on ne peut exploiter avec un simple 56K aujourd’hui. 

Les professionnels du village perdent probablement un chiffre d’affaire conséquent qu’ils pourraient générer grâce à une activité en ligne, la culture disponible sur le web n’est pas accessible à la population, les économies réalisables sur les achats en ligne ne sont pas non plus au rendez-vous…

Tant d’exemples qui rendent le problème vraiment réel pour chaque habitant du village.

Jean-Baptiste 

3 commentaires:

Pascal Minguet a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Pascal Minguet a dit…

Effectivement 15 foyers sur 150 qui disposent d'un peu d'ADSL (entre 300 et 51Kbps) les autres rien.
Nos enfants à l'école du village 38 élèves de CE1 à CM2 qui ne peuvent pas recevoir le nouveau programme pédagogique de l'éducation nationale (qui met Internet au coeur de l'éducation). 55 anfants de la maison d'enfance (géré par le Conseil Général) qui ne peut pas avoir accès à Internet.
Des citoyens qui ne peuvent pas accéder à des services publiques en ligne (à l'heure ou bons nombres de services publiques disparaissent de nos cantons)... La liste est longue, la responsabilité des élus du département est importante.

Bravo à Jean-Baptiste pour ce blog du collectif, que je soutiens à la fois comme Jouhannais, comme élu municipal qui essaie de faire bouger et comme citoyen qui a mal que son beau village du bas Jura soit mis au "rebus" par des politiques qui n'ont toujours pas compris l'importance vitale de disposer d'Internet ADSL triple play (Internet, télévision et Téléphonie) évolutif et comme 97% des la population française à 29,90€/mois ni plus ni moins.

Alors unissons nous, ensemble nous allons réussir à faire avancer et à disposer d'un Internet standard, tout simplement comme tout le monde

Bon week end à tous

Jean-Baptiste a dit…

En effet, Pascal a tout à fait raison de souligner que cette défavorisation touche également de plein fouet les élèves scolarisés sur la commune, alors que les diretives du ministère de l'éducation pour cette année vont totalement à l'inverse...
Sur cet exemple nous constatons encore une fois de plus la vitalité d'un internet ADSL dans nos foyers !